Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

*hush*
théorie du genre expliquée au poisson rouge
C'est une expression qu'on entend beaucoup ici et là et je n'ai pas l'impression que beaucoup de gens comprennent vraiment de quoi il s'agit.

-bon déjà, perso l'expression "théorie du genre" je ne sais pas trop ce que c'est. Moi ce que je connais c'est les études de genre, gender studies en vo, ainsi que la théorie selon laquelle le genre est une construction sociale. Je suppose que c'est ça qu'ils entendent par là. hum-

"GENDER ROLES"

Cette théorie, donc, se résume ainsi: les hommes et les femmes sont différents biologiquement mais au-delà de ces différences, leurs rôles dans une société donnée ne sont pas inhérents à leur sexe mais ont été construits. (l'anglais fait la différence entre "sex" et "gender", en français cette notion -hors contexte grammatical-est assez nouvelle il me semble)

par exemple: les femmes sont des psychologues hors-pair et aiment prendre soin des autres. Les hommes sont faits pour diriger .Rôles sociaux ou programmation naturelle?
Les femmes pardon, LA FAMME est un territoire sacré et passif que l"homme est biologiquement programmé à conquérir (ouais moi aussi what the fuck, mais tu te doutes bien que je l'ai pas inventé hein) Les femmes à la maison, les hommes au bistrot. Etc etc. Eh bien la théorie de la construction du genre te dit, rien de cela n'est une fatalité!

Car qui dit construction te dit "peut être déconstruit".

C'est là que ça devient intéressant.

Surtout quand on est une femme et qu'on aimerait faire du skate ou bien faire des maths, voir le monde et lire des cartes et qu'on te dit non, c'est pour les hommes tout ça, arrête de vouloir faire comme les hommes, tu n'es pas programmée pour ça, tu n'es pas capable de faire ça.
Surtout quand on commence à déconstruire d'autres concepts, les classes sociales, les races, les orientations sexuelles, etc.

"GENDER IS A CONSTRUCT"

Donc voilà, en gros, pour faire court.

Ah et puis, et aussi, important: personne ne force personne à penser de telle ou telle façon. Non, J, personne ne va forcer ton petit garçon à porter un tutu ni l'arracher de force à l'hétérosexisme (même si tu te doutes bien que je vais essayer). Non, madame M, personne ne va forcer ta petite fille à courir dans la boue parmi des petits mâles chahuteurs (pourtant Guieu sait si c'est cool)

Et à mon avis quand ils parlent d'introduire la "théorie du genre" à l'école, c'est peut être juste, leur permettre l'accès à une science sociale qui est enseignée dans les universités américaines depuis plus de 30 ans, et qui leur suggèrera, tout simplement, l'idée qu'ils pourront faire ce dont ils ont envie, et non pas uniquement ce à quoi leur identité biologique leur contraint. Et que s'ils ne se sentent pas "viril" ou "féminine", et s'ils veulent être différents -c'est à dire eux-mêmes-, ce n'est pas si grave...

Alors bien sûr ça remet en cause la société dans laquelle on évolue, et alors? Est-ce que cette société ne sera pas un peu meilleure pour certain-e-s? Qu'est ce qui vous fait autant peur?


(je te parlerait de transgenre une autre fois, peut-être, mais là trop long pour le poisson)

.






Ecrit par mawi, le Mardi 4 Octobre 2016, 12:03 dans la rubrique "Actu".
Repondre a cet article



Commentaires :

  Absurdus
Absurdus
04-10-16
à 12:34

Y'en a qui te feraient des théories sur les "valeurs" qui "fondent" notre société et qu'il ne faut surtout pas bousculer parce qu'après ce sera l'anarchie, la décadence et la ruine de notre civilisation.

Mais le problème est ailleurs: d'une part le changement fait peur (la résistance au changement est un sujet bien étudié en psychologie); d'autre part il y a des gens qui ont besoin qu'on leur assigne des rôles, de se conformer à des normes sociales, ils n'arriveraient pas à gérer le fait d'avoir trop de liberté d'action; enfin, les hommes ont peur que les femmes leur prennent le pouvoir dont ils jouissent "naturellement" (c'est-à-dire sans effort et sans avoir à le justifier) dans cette société (ne dit-on pas qu'une femme doit prouver trois fois plus ses compétences par rapport à un homme et qu'elle subira toujours des critiques pour des choses qui n'ont rien à voir).

Plus de 30 ans que c'est enseigné dans les universités, comme tu dis, et les choses bougent si len-te-ment.....

Aux
Repondre a ce commentaire

  stupidchick
stupidchick
04-10-16
à 12:58

Re:

Aux?

edit: c'est marrant mais je crois me rappeler qu'il y a quelques années tu étais le premier à t'offusquer dès qu'on parlait constructionnisme sur ce blog, que s'est-il passé? Retournage de veste ou double discours? ;)
Repondre a ce commentaire

  Absurdus
Absurdus
09-10-16
à 18:13

Eurm, désolé pour ma rapidité de réponse fulgurante.

"Aux", c'est mon nouveau pseudo, ça change de Abs. Non, en fait j'avais commencé à écrire quelque chose mais je ne sais plus quoi.

Pour le reste je ne suis pas sûr de bien comprendre, qu'est-ce qui te fait dire ça? Il ne me semble pas avoir jamais été un grand partisan de la séparation des rôles et de la différenciation fondamentale entre femmes et hommes, en fait c'est tout le contraire, je suis très égalitariste dans ce domaine.

Même quand je vois des jeunes rentrer dans le modèle familial traditionnel comme si c'était normal, ce qui est encore le cas par ici, ça me sidère...
Repondre a ce commentaire

  stupidchick
stupidchick
10-10-16
à 00:09

Re:

Ce qui me fait dire ça c'est des propos que tu as tenus certes il y a des années, mais du genre dont je me souviens longtemps (when you care abt someone, you remember a lot of sh*t...) Quelque chose du genre "le constructionnisme c'est de la foutaise" et/ou "les hommes (ou les femmes je ne sais plus) ont tel comportement sexuel parce que c'est dans leurs gènes et dire le contraire est une aberration" si je retrouve dans les abysses de webarchive les commentaires incriminés je te le dirai. (il y en avait un, à peu près à la même époque où tu a écrit cet article peut-être ça va te revenir.)

Egalitaire ou égalitariste? Parce que le terme "égalitarisme" ça renvoie à ce que je considère de la bouse théorique pour néo-libéraux (je pourrais développer mais bon)
Alors des fois on croit être d'accord mais on ne l'est pas. Les études de genre ne démontrent pas que les femmes et les hommes sont égaux mais plutôt que la dichotomie homme/femme n'a pas lieu d'être; ça n'est pas la même chose.

(je crois que mon article n'est pas très clair à ce sujet parce que j'ai essayé de trop simplifier?)


Repondre a ce commentaire

  Absurdus
Absurdus
10-10-16
à 12:01

Peut-être que je me moquais juste un peu des "-ismes" et de toutes les théories qui vont avec. Et puis il faut s'en méfier, ils sont en mauvaise compagnie (tu sais, genre sexisme, racisme, communisme, fascisme, terrorisme, islamisme, onanisme, euh...).

Blague à part je crois que je vois à quoi tu fais allusion. On peut en penser ce qu'on veut, mais à mon avis il faut différencier la question du comportement sexuel de la question sociale. Parce qu'à la base l'humain est un mammifère qui répond à des instincts animaux, particulièrement en matière sexuelle, puisque le sexe sert à la reproduction, qui est la base de l'existence de l'espèce. Et donc basiquement, pour assurer la reproduction, le mâle doit féconder le plus de femelles possibles (et empêcher les autres d'en faire autant), et la femelle doit s'assurer de la survie de ses petits (puisqu'elle ne peut en avoir grosso modo qu'un par an). D'où on pourra extrapoler que le comportement masculin (qui ne peut s'empêcher de mater le cul de toutes les nanas qui passent) est en quelque sorte inné. Bien sûr que là-dessus on a ajouté une culture (comme d'ailleurs la plupart des mammifères sociaux) qui vient moduler et permettre de gérer dans le cadre de la société ces "besoins" primaires.

Très schématiquement.

D'où je ne comprends pas très bien pourquoi la dichotomie homme/femme n'a pas lieu d'être, puisque biologiquement elle existe de fait. Sans parler de transsexualisme ou d'intersexuation, qui sont des exceptions. Ce qui n'a pas lieu d'être, ce sont les discriminations et inégalités qui persistent dans la société envers les femmes (et d'autre part contre les personnes transgenres). C'est pour ça que je parle d'égalité, il s'agit à mon avis d'une question sociale et culturelle, la définition des rôles et la différenciation basées au départ sur la loi du plus fort se perpétuent de génération en génération alors qu'elles n'ont plus aucune justification concrète. C'est à ces questions sociales et culturelles, ces inégalités, cette hiérarchisation et ces représentations que se consacrent les études de genre. Je n'ai nulle part cru comprendre qu'elles remettaient en question les différences biologiques.

Egalitaire, si tu veux, tout ce que je veux dire c'est que personnellement je considère que cette différenciation sociale et culturelle n'a pas lieu d'être, qu'il n'y a aucune raison valable qu'hommes, femmes ou autres ne soient pas traités et considérés de la même façon. Ca semble évident, mais bon...
Repondre a ce commentaire

  stupidchick
stupidchick
10-10-16
à 16:09

Re:

bah voilà on est bien d'accord.

Quand tu parles de mâle et de femelle pour parler du comportement des hommes et des femmes, et que tu dis c'est comme ça, les hommes doivent faire beaucoup de sexe c'est la nature, et les femmes doivent s'occuper de leurs petits, c'est de l'essentialisme ie exactement le contraire de ce que j'explique dans mon article.

Case closed.

edit: Les études de genre disent que le comportement sexuel -assigné à chaque genre- est lui aussi une construction. J'aimerais bien que tu me cites où tu as lu que ce n'était pas le cas (vu qu'apparemment, tu penses avoir des choses à m'apprendre sur le sujet)
Repondre a ce commentaire

  Absurdus
Absurdus
12-10-16
à 21:37

D'après ce que j'en ai compris, au départ on a créé le concept de genre pour distinguer le social du biologique.

Or, à la base, le sexe est biologique, il sert à la reproduction.

Sauf qu'on s'est rendu compte que bien sûr le comportement sexuel est aussi une construction issue des représentations dictées par la société.

Mais à mon humble avis, c'est les deux choses à la fois. Il y a un "instinct" sexuel, la nature nous incite à avoir des relations sexuelles parce que la survie de l'espèce en dépend (comme la nature nous incite à boire, manger, dormir...). Après se rajoute la "construction" du comportement sexuel, qui est sociale. Donc je pense que c'est une erreur de s'en tenir à la construction et d'oublier le biologique.

Ouais, j'ai pas étudié les études de genre, mais l'éthologie (entre autres).

Et en fait l'histoire des hommes ceci et des femmes cela "c'est la nature", ce n'est pas du tout ce que j'ai voulu dire. C'est beaucoup trop simpliste.

Bon en fait ça tourne en ronds. Bref, mon idée, c'est que chacun devrait être libre de faire ce que bon lui semble sans se faire ch... avec des normes sociales à la con.

Voilà, bonne nuit.
Repondre a ce commentaire

  stupidchick
stupidchick
12-10-16
à 23:07

Re:

Oh je ne doute pas un seul instant qu'un mec hétéro (pas tous heureusement) pense que son comportement est 50% de l'"instinct sexuel reproducteur":)

(Vous les mecs hétéro êtes un peu les remugles primitifs de l'éspèce humaine...) (just kidding je ne crois pas à ces conneries bio obv)
Repondre a ce commentaire

  Absurdus
Absurdus
13-10-16
à 10:05

Quoi, tu renierais ton animalité?

Ce que tu oublies, c'est que le comportement de la femme hétéro est aussi 50% de l'instinct sexuel reproducteur (sinon explique-moi pourquoi diable une femme voudrait-elle coucher avec un homme?). :-D
Repondre a ce commentaire

  stupidchick
stupidchick
13-10-16
à 16:56

Re:

bon, alors là je ne sais plus si tu en fais exprès ou si tu es complètement débile...

(en + pourquoi tu me parles de "la femme hétéro", je suis pas hétéro je te signale)
Repondre a ce commentaire

  Absurdus
Absurdus
14-10-16
à 08:47

Disons qu'on pourrait pencher pour la seconde alternative, vu qu'étant un homme hétéro (en quelque sorte) (si je ne m'abuse) (théoriquement du moins)

(sinon je ne te mettais pas d'étiquette, je parlais dans un sens général)
Repondre a ce commentaire

  stupidchick
stupidchick
14-10-16
à 14:17

Re:

Ecoute, j'essaie juste de te faire comprendre un truc on ne peut plus simple: les études de genre te mangent tout cru toi et ton postulat hétéronormatif.
Alors venir ici te plaindre que les mentalités n'évoluent pas, mais qu'en même temps ya certaines choses qu'on ne peut pas remettre en question, ça sonne vachement contradictoire.
(C'est trop facile de se proclamer anti-disctiminations quand on n'en est pas la victime, puis de décider quelles choses on peut ou ne peut pas remettre en question, et de refuser d'écouter ce que les personnes discriminées en ont à dire. Sans déconner tu crois littéralement que tu détiens la vérité absolue sur le comportement sexuel des autres?)

en résumé: hétéronorme: incompatible avec études de genre.

c'est tout. Si on pouvait en rester là, c'est un vrai dialogue de sourds...
Repondre a ce commentaire

  Absurdus
Absurdus
14-10-16
à 15:52

Faut croire que je m'exprime particulièremement mal, parce que je n'ai pas l'impression d'avoir prétendu qu'il y a des choses qu'on ne peut pas remettre en question, ni que je détiens la moindre vérité sur le comportement sexuel des autres (dont je me fous pas bien mal d'ailleurs).

Et oui, je suis anti-discriminations, quelles qu'elles soient, parce qu'elles ne sont jamais justifiées. En fait c'est tout.
Repondre a ce commentaire

  stupidchick
stupidchick
14-10-16
à 16:43

Re:

okay reste de mauvaise foi c'est pas grave...
Repondre a ce commentaire

  Absurdus
Absurdus
14-10-16
à 20:17

Bon, excuse-moi de t'avoir irritée. Bonne nuit.
Repondre a ce commentaire